Ecriture illustrée

La vie n'est pas une question de temps. 
Elle est une question de valeur. 
Quelle est-elle ?
Où est-elle ? 
Cette notion seule,
Créée toute votre histoire. 
La réponse est innée,
Mais elle doit renaitre.
Elle est un fondement, 
Mais elle se construit. 
Elle ne change pas, 
Elle s'enrichit. 
Mais encore faut-il penser,
A se la poser,
Lorsque l'ego résiste à l'âme. 
L'immensité des détails,
Fait une vie qui assaille, tiraille, entaille, 
Jusqu'au comble de la douleur, 
Subir son addiction, 
Croire l'aimer et se l'infliger,
A perpétuité. 
De la même manière, 
Les détails font une vie, 
Qui embellit, grandit, enrichit. 
Jusqu'au comble de l'amour,
Qu'on lui voue. 
Ne pas faire de la mort une fin. 
Être au présent, a l'éternité. 
La valeur réside en tout. 
Les paroles, les silences, 
Les actes, les abstinences, 
Les émotions, les décisions. 
Les choix, les réflexions. 
Le monde s'en nourrit,
Comme une semance invisible,
De graines de pensées, d'énergie.
Elle poussent en son coeur,
Forment des racines,
Toujours imperceptibles,
Puis apparaissent enfin en son sein.
L'esprit est moteur, 
L'énergie crée la matière.
Chaque pensée façonne,
Matérialise le monde.
.
"Temps des valeurs" ©Eliya

Poésie mon amour.
Elle me permet d'être tellement de femmes différentes.
Autant de femmes que je suis. 
Tellement le moi que je suis. 
Au sommet de ma liberté elle me dépose, 
Juste avec le parfum de sa prose. 
Elle me permet de tout exprimer, 
Sans tromper la vérité de mon être,
Car je peux ne pas la dire,
Sans jamais la trahir,
Mais aussi la dévoiler,
Dans son entièreté. 
Elle me permet d'échapper,
Sciemment mais sans lâcheté, 
Au règles linguistiques, 
Académiques, 
Car je peux aller, 
Jusqu'à inventer des mots, 
Juste pour faire beau. 
Grâce à sa subtilité et son mystère. 
Je peux être grave et légère. 
Je peux narrer mon imaginaire. 
Je peux parler de douleur, 
Sans tordre les coeurs.
Je peux tout dire, 
Sans rien dire.
Je peux allier fiction et réalité. 
Je peux y dissimuler des secrets, 
Juste pour jouer. 
Quelle douce liberté,
De voyager et rencontrer,
L'être illimité.
.
"Illimité" ©Eliya

Le désir n'a pas d'apparence,
Il se nuance.
Il est comme une fragrance,
Qui se répand lentement.
Il est comme la roue du paon,
Qui se déploie brusquement.
Le désir est une révélation,
Sans raison,
Sans idéalisation.
Il s'invite,
Il s'invente.
Il se tente,
Avant tout.

7.

6.

ELIYA Ca  |  Modèle Artiste auteure  |  eliya.ca.pro@gmail.comFormulaire de contact

Mentions légales - CGV 

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon